publications



la transformation de l'armée de l'air des Etats-unis

par Rémy Mauduit (Madoui)





Accueil
Auteur
Livre
Wilaya 4
Armée française
Histoire
Documents
Bibliographie
Ressources
Contact

 


 

Le général de corps d’armée aérienne Stephen R. Lorenz, commandant d’Air University  (le centre intellectuel et du leadership de l’armée de l’air des Etats-Unis), a engagé une transformation significative de cette grande institution. L’éducation des aviateurs doit devenir flexible et adaptable aux réalités des changements géopolitiques et militaires, et être basée en particulier sur l’innovation. Pour stimuler l’innovation, une redynamisation du modèle de recherche et d’enseignement universitaire est indispensable et inévitable. Parmi les nombreuses rénovations, Air University vient de se doter d’un Institut de recherche universitaire pour, entre autres, « contribuer à la création et à la diffusion d’idées sur les manières dont la force aérienne peut contribuer à la sécurité nationale ». La revue Air & Space Power Journal est un membre à part entière de ce nouvel Institut.

 Dans cet état d’esprit, le général de brigade Robert H. Holmes et al. adressent l’environnement de sécurité à l’échelle planétaire – évoluant et devenant de plus en plus dangereux – qui présente un considérable défi pour la défense des bases aériennes et requiert une nouvelle vision des réalités concernant leur défense. Les auteurs décrivent de nouvelles initiatives dans une doctrine interarmées autorisant les commandants déployés à accroître le contrôle des zones de sécurité des bases aériennes pour la protection des forces. Par conséquent, les aviateurs peuvent s’attendre à jouer un rôle plus important au niveau de toute la défense de la base, avec des périmètres de sécurité élargis et une orientation vers une meilleure coordination des forces aériennes et terrestres.

 La véritable transformation d’une organisation militaire s’étend bien au-delà de simples rectifications, du “rightsizing” (micromisation / mise à niveau), des méthodes de changement dans l’accomplissement des missions ou de la redéfinition. Le docteur Jack D. Kem souligne qu’une unité atteint uniquement le stade de transformation lorsque l’objectif ultime de son existence change. Au final, l’armée de l’air des Etats-Unis pourrait dépasser le simple fait de faire la guerre et envisager de façon concevable la paix et la stabilité comme alternative au combat.

 Le docteur David R. Mets conduit, avec brio et humour, une étude sur l’évolution du rôle de la femme dans les forces armées des Etats-Unis. Il nous fait vivre la longue et pénible lutte de la femme pour conquérir tous ses droits de femme-soldat, dont le droit de se battre et de mourir pour le pays. Une transformation qui n’a pas été sans douleurs pour la femme et pour les forces armées.

 Quant au commodore José C. D’Odorico, de l’armée de l’air argentine, il remet en question l’importance du concept de la supériorité aérienne lors d’un conflit – avant d’aborder d’autres missions militaires. Il se base sur les forces aériennes de pays plus petits, moins avancés économiquement et, par conséquent, faibles militairement. Il fait remarquer le sophisme de ces pays qui adoptent les doctrines des grandes puissances sans avoir, au préalable, scruter intégralement si celles-ci répondent à leurs besoins stratégiques. Il argumente que chaque pays doit adopter une doctrine à la mesure de sa propre situation et moyens, une procédure qui peut permettre une stratégie plus modeste, mais qui lui donne une supériorité aérienne à certains endoits et à un moment déterminé.

Vous pouvez aussi lire cet article dans la revue Air & Space Power Journal

Retour à la liste des publications.

Abonnez-vous à Air & Space Power Journal en français, gratuitement, version électronique ou/et papier. Abonnement.

 

Copyright© 2008-09 Madoui. All Rights Reserved.