histoire de l'algérie



chronologie


Accueil
Auteur
Livre
Wilaya 4
Armée française
Histoire
Documents
Bibliographie
Ressources
Contact

Histoire
 
Chronologie

  1830-1954
  1954
  1955
  1956
  1957
  1958
  1959
  1960
  1961
  1962
  Depuis 1962






De 1830 au 1er novembre 1954


 1830 (31 janvier), le Conseil des ministres français décide d'organiser un débarquement en Algérie, alors sous régence ottomane. Le corps expéditionnaire embarque à Toulon le 11 mai, les troupes françaises le 14 juin, à Sidi Ferruch. Le dey (régent) capitule le 5 juillet.

  La guerre de conquête sera longue et brutale. A Paris, les partisans de l'occupation restreinte et ceux de l'occupation totale s'affrontent. La France connaîtra une forte résistance des tribus et d’incessantes rébellions jusqu'en 1870.

  1834:
une ordonnance royale nomme un gouverneur général pour administrer les «possessions françaises».

  Le général Desmichel conclut un traité avec Abd El-Kader. En échange de la reconnaissance de la souveraineté de la France par ce dernier, Paris l'accepte en tant que souverain «émir des croyants».

  1837:
traité de la Tafna conclu entre le général Thomas Bugeaud et l'émir Abd El-Kader. La France lui abandonne les deux tiers de l’Algérie, ne conservant que deux enclaves autour d’Oran et d’Alger. Abd El-Kader édifie un Etat et appelle à la guerre sainte contre les envahisseurs.

  1839:
Abd El-Kader déclare la guerre à la France.

  1841:
Louis Philippe nomme le général Bugeaud gouverneur général à Alger. Il a pour mission d'occuper tout le territoire de l'ancienne régence ottomane.

  1847:
reddition d’Abd El-Kader. Des révoltes sporadiques agitent toujours l’Algérie.

  1848:
la deuxième République fait de l’Algérie une partie intégrante du territoire français.

  1864:
la confédération tribale des Ouled Sidi-Cheikh lance une insurrection.

  1865:
Napoléon III fait publier des
senatus-consultes protégeant la propriété collective des tribus et donnant le droit à la naturalisation des musulmans. Farouchement opposés à cette politique, les colons parviendront à la mettre en échec avec l’effondrement de l’Empire.

 
1867: la famine fait 500 000 victimes.

  1870:
troisième République. L’Algérie ne dépend plus du ministère des Colonies mais de celui de l'Intérieur. Elle est divisée en trois départements. 

  Les décrets Crémieux confèrent la qualité de citoyen français aux juifs d'Algérie.

  1871:
insurrection d'El Mokrani, en Kabylie, contre la confiscation des terres.

  1881:
le code de l’indigénat fait des musulmans des citoyens de seconde zone.

  1889:
une loi impose la nationalité française à tous les descendants d'Européens qui se trouvent sur place.

  1911:
les musulmans sont astreints au service militaire. 25 000 soldats musulmans tomberont sur le champ de bataille durant la guerre de 14-18.

  1919:
une timide réforme offre une représentation élue à un plus grand nombre de musulmans.

  1926:
fondation, à Paris, de l’Etoile nord-africaine, dirigée par Messali Hadj. Son objectif: l’indépendance de l’Algérie. Accusée de propagande subversive, elle est interdite en 1929.

  1936:
fondation du Congrès musulman algérien, dans le cadre du Front populaire.

  Le projet Blum-Viollette, visant à accorder la pleine citoyenneté à une élite de 21 000 musulmans francisée, est retiré sous la pression des colons.

  1937:
reconstituée en 1933, l’Etoile nord-africaine est à nouveau dissoute. Messali Hadj fonde, à Alger, le Parti du peuple algérien.

  1938:
Ferhat Abbas fonde l’Union populaire algérienne, qui revendique l’accession des musulmans à la citoyenneté française.

 
1939: dissolution des partis politiques ; arrestation des dirigeants nationalistes.

 
1940 : Vichy. Le décret Crémieux est annulé.

  1942:
débarquement anglo-américain à Alger.

  1943:
le Manifeste du peuple algérien, présenté aux Alliés par Ferhat Abbas, réclame l'égalité entre les communautés musulmane et européenne.

  8 mai
1945 :
La répression d’émeutes dans le Constantinois, à l’occasion de la Libération, fait 45 000 morts selon les nationalistes algériens. L'ordre est rétabli mais le fossé entre les deux communautés se creuse davantage en dépit de la volonté du gouvernement français de doter l'Algérie d'institutions démocratiques. Des projets d'insurrection couvent chez les nationalistes algériens tandis que la présence de la France est fortement contestée en Tunisie et au Maroc.

  1946:
Ferhat Abbas crée l'Union démocrate du manifeste algérien (UDMA).

  Messali Hadj crée le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD)

 
1947: LAlgérie devient un département français, doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière, avec une assemblée algérienne chargée de gérer, en accord avec le gouverneur général, les intérêts propres de l'Algérie. Elle est dotée d'un nouveau statut, qui prévoit notamment une assemblée paritaire de 120 membre (60 pour le collège des Français, 60 pour le collège des musulmans). 

  Le MTLD crée une organisation secrète (OS), armée d’un millier d’hommes prêts à la lutte armée. Démantelée en 1950, elle sera reconstituée en 1953.

 
1948: à la veille des élections à l’Assemblée algérienne, les deux tiers des candidats du MTLD sont emprisonnés. Grâce à cette fraude, les sièges du second collège échoient à des inconnus.

  1952 : Le Front d'unité et d'action nord-africain qui réunit les tendances nationalistes des trois pays est crée. On note des actions de guérilla en Tunisie qui conduiront le gouvernement français à lui accorder l'autonomie interne en 1954. Au Maroc, le mouvement nationaliste s'est amplifié à la faveur de la seconde guerre mondiale. Il est également en proie au terrorisme.

 
1953: les partisans de Messali Hadj sont écartés du MTLD.

 
Printemps 1954: création du Comité révolutionnaire d’unité et d’action (CRUA).

  27 juin 1954, des troubles sont signalés dans les Aurès.

 
1er novembre 1954: devenu FLN (Front de libération nationale), le CRUA déclenche la révolution algérienne.


Du FLN à L’OAS est en vente dans toutes les librairies de qualité. Vous pouvez aussi le commander chez Amazon France, la livraison peut être gratuite. Renseignez-vous auprès de Amazon France.



Copyright© 2008-09 Madoui. All Rights Reserved.