histoire de l'algérie



chronologie


Accueil
Auteur
Livre
Wilaya 4
Armée française
Histoire
Documents
Bibliographie
Ressources
Contact

Histoire
 
Chronologie

  1830-1954
  1954
  1955
  1956
  1957
  1958
  1959
  1960
  1961
  1962
  Depuis 1962



1954


  Mars
- D'anciens militants de l'OS créent le Comité Révolutionnaire d'Unité et d'Action ( CRUA) composé de neuf membres: Mostefa Ben Boulaid, Mohamed Boudiaf, Larbi Ben M'hidi, Mourad Didouche, Krim Belkacem, et Rabah Bitat pour l'intérieur, et Hocine Aït Ahmed, Ahmed Ben Bella, Mohamed Khider pour la délégation extérieure.

  Octobre - Création du Front de Libération Nationale (FLN) qui fixe le déclenchement de la lutte armée au 1er novembre 1954

  Octobre 31 - Novembre 1 -  début de la guerre d'Algérie: 70 attentats, 7 morts dont l'instituteur Guy Monnerot (23 ans) Janine (21 ans), sa femme, laissée pour morte (elle mourra le 10-11-1994 à 61 ans) et le caïd Hadj Saddok lors de l'attaque, dans les gorges de Tighanimine, du car de Biskra à Arris (à la borne Arris 18 km) ; le FLN dispose d'environ 350 hommes en armes dans les Aurès, 420 en Kabylie, 50 à 60 en Algérois et Oranie.

  Novembre 1 - Série d'attentas- attaques de casernes et postes militaires, incendies attaques de fermes, jets d'engins explosifs, ...- à travers différentes régions du territoire
  -Mort de Ramdane Benabdelmalek Adjoint de Ben M'hidi en Zone V, Benabdelmalek, ancien membre de l'Organisation Speciale (OS) était l'un des 22 à la réunion du Clos Salembier (juillet 1954). Il fut tué dans la nuit du 1er Novembre, non loin de Cassaigne, à Bosquet, qui prendra son nom après l'indépendance, devenant ainsi le premier martyr militaire de la révolution. Il était originaire de Constantine et, pour échapper aux recherches de la police, avait émigré en Oranie à l'instar de son chef Ben M'hidi et de Souidani Boudjemaa, originaires l'un de Biskra, l'autre de Guelma.

  Novembre 1 - Proclamation du FLN, au peuple algérien et aux militants de la cause nationale, fixant les objectifs de la lutte armée pour l'indépendance nationale par la restauration de l'Etat algérien souverain.

  Novembre 2 - Arrestation de nombreux militants et dirigeant MTLD.

  Novembre 3 - Roger Léonard déclare: “le mot d'ordre est venu de l'étranger”.

  Novembre 5: Suspention de “l'Algérie libre”, organe du MTLD. 
  Arrestation de membres du CRUA en Oranie.
  Le gouvernement français envoie des renforts militaires en Algérie.
  Accrochage dans la région de Souk-Ahras. 
  François
Mitterrand déclare : “contre les séparatistes, ça ne peut être que la guerre”. 
  Dissolution du MTLD pour :”atteinte à l'intégrité du territoire national et à la République”.

  Novembre 7 -Perquisition aux siège d'organisations politiques et parapolitiques algérienne à Paris et en province. 

  Novembre 8 - Arrestation de Ahmed Zabana gri
èvement blessé, Responsable de groupe dans l'Organisation Speciale(OS). Il fut arrêté en 1950 et libéré en mai 1953. Étant soudeur, à Sidi-Bel-Abbes, il acquit des connaissances en matière de fabrication de bombes artisanales. Sous les ordres de Ben M'hidi, il organise un groupe d'action et, le 1er novembre, attaquera la maison forestière de St Lucien dont il abattit le gardien. Lors d'un accrochage dans la région de St Denis du Sig, il fut blessé et fait prisonnier. Jugé par le Tribunal militaire d'Alger, le 3 mai 1956, et condamné à mort, il fut guillotiné à Barberousse le 19 juin 1956. 
 
Arrestation de Moulay Merbah à Alger.

 
Novembre 12 - Mendès France Président du Conseil déclare : " L'Algérie, c'est la France. On ne transige pas lorsqu'il s'agit de défendre l'intégrité de la République ".

  Novembre 12 - Accrochage en Kabylie.

  Novembre 13 – Pierre Mendès-France, premier minister, déclare à l’Assemblée Nationale que l’Algérie est française depuis longtemps et que la secession est inconcevable.

  Novembre 15 - Première intervention de l'aviation dans les Aurès.

  Novembre 20 - Mort de Badji Mokhtar, militant MTLD dès 1939. Il est élu au conseil municipal de Souk-Ahras en 1947, tout en étant responsable de la section de l'OS. Arrêté en 1950, il fut condamné à 3 ans de prison. Après sa libération en 1954, il participe à la réunion des 22. Didouche Mourad lui confia la zone frontière entre Souk-Ahras et la mer, qu'il dirigea jusqu'au 19 Novembre 1954
il fut tué dans un accrochage avec les forces françaises dans la région de Medjez-Sfa, à la ferme Dali.

  Novembre 21 - -Déclaration de François Mitterrand au “Parisien Libéré” : “Le mouvement lancé par les émeutiers n'a pas atteint son but. Il a été déclenché trop t, car cette opération devait être lancée en janvier prochain. Nous le savions et avions pris toutes nos précautions”.

  Novembre 23 - Le gouvernement français accorde une aide de 34 milliards au Maroc et à la Tunisie.

  Novembre 24 - M. Temple, ministre français de la guerre, déclare : “les cadres de l'Indochine seront affectés à l'encadrement des Goums en Algérie.
  François Mitterrand, ministre de l'Intérieur, prône le recours à la force.

  Novembre 26 - Voyage de François Mitterrand en Algérie : “jusqu'au 26 novembre, il y eu 528 terroristes arrêtes, 60 % viennent du MTLD”.

  Novembre 29 - Mort de Grine Belkacem.
  Evacuation du douar Ichmoul dans la région d'Arris, après de violents combats.

  Décembre - Messali Hadj fonde le MNA (Mouvement nationaliste algerien).

 
Décembre 7 - François Mitterrand déclare à l'assemblée de l'union Française : “Le MTLD est l'ennemi à abattre. Le gouvernement appliquera la loi sans pitié ; il n'y a pas de nuance à observer”.

  Décembre 8 - R. Léonard déclare à Paris-Presse : “Le Gouverneur général estime à 400 le nombre des hommes résolus qui sévissent dans l'Aurès et croit que l'anéantissement de la bande de Grine Belkacem va très sérieusement réduire les provocations.

  D
écembre 10 - Le premier ministre libyen demande au gouvernement français de retirer ses troupes du Fezzan.

  Décembre 20 - Opération de grande envergure dans la région de l'Ouenza avec 12 000 soldats.

  Décembre 22 - Perquisition aux domiciles d'anciens membres du MTLD en France et en Algérie (208 perquisitions, 142 arrestations ).
  Huit adjoints au maire d'Alger et membres du MTLD sont arrêté s. Il s'agit de Abdelhamid Ali, Mustapha Bouchakour, Mohamed Meftoul, Messaoud Zitouni, Zerargui Tahar, Abdelkader Amrani, Abdelkader Doumene et Benzirag.
  Les autorites francaises étaient convaincues que le MTLD était seul capable de déclencher un mouvement insurrectionnel. Arrestation de dirigeants du MTLD. Messali Hadj crée le MNA ( Mouvement National Algérien).

  Décembre 23 - Encerclement de la région de Souk-Ahras. Opération Violette avec 4 000 soldats dans le Sud de l'Aurès.

  Décembre 26 - Opération dans le djebel Ichmoul.

  Décembre 30 - Opération Aloes en Grande Kabylie.
  Dépot de dossiers de torture auprès du procureur Général a Alger.


Du FLN à L’OAS est en vente dans toutes les librairies de qualité. Vous pouvez aussi le commander chez Amazon France, la livraison peut être gratuite. Renseignez-vous auprès de Amazon France.



Copyright© 2008-09 Madoui. All Rights Reserved.