histoire de l'algérie



chronologie


Accueil
Auteur
Livre
Wilaya 4
Armée française
Histoire
Documents
Bibliographie
Ressources
Contact

Histoire
 
Chronologie

  1830-1954
  1954
  1955
  1956
  1957
  1958
  1959
  1960
  1961
  1962
  Depuis 1962






1957


 
Janvier 1 - Le général Massu (né 5-5-1908). Commandant de la 10e division de parachutistes, chargé du maintien de l'ordre à Alger: début de la bataille d'Alger (gagnée en juillet).

  Janvier 7 – 8000 parachutistes arrivent à Alger avec une mission de police – bataille d’Alger.

  Janvier 9/10 – 2 explosions dans deux stades.

  Janvier 16 - Attentat au bazooka contre le bureau de Salan (le commadant Rodier est tué).

  Janvier 26 - Bombes dans 3 cafés : Otomatic, la Cafétéria, le Coq hardi (4 morts, 37 blessés).

  Janvier 28 - Grève générale décidée par le FLN, brisée par l'armée. Question algérienne débattue a l’ONU.

  Février 17 - Les chefs du CCE partent au Maroc et en Tunisie, Lebjaoui et Taleb à Paris.

  Février 23 - Labi Ben M'Hidi a été arrêté dans son refuge de la rue Claude-Debussy. Il sera tué par le general Ausseress.

  Février 25  - Départ le dimanche 24 février 1957 des membres du CCE, le Comité de coordination et d’exécution du FLN. Krim Belkacem, Ben Khedda, Abane Ramdane, Saad Dahlab ont décidé de quitter la ville. Traqués depuis plusieurs jours les patrons de la Révolution doivent se rendre à l'évidence : leur securité n'est plus assurée.
  
 
Février 26 - Le quotidien L'Humanité publie la lettre d'un soldat français qui dénonce l'utilisation de la torture par l'armée française en Algérie. Un mois plus tard, le général Jacques de La Bollardière demandera à être relevé de son commandement en Algérie pour protester contre la torture.

  Avril 4 - Djamila Bouhired (née 1935) est arrêtée. Elle est accusée d'avoir posé une bombe dans un café près de l'université d'Alger. Torturée, elle signe les aveux demandés. Son avocate, Gisèle Halimi (née en Tunisie) ameute les milieux intellectuels français (Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, dont l'appartement sera plastiqué en juin)... Elle sera transférée à Fresnes, à Pau puis à Lisieux et libérée, faute de preuves, en mai 1962.

  Avril 27 au 28 avril : Fn de Kobus et de son maquis, commencé en 1956.

  Mai : Affaire Ben Chérif (Ben Saidi).

  Mai 9 - Bataille de Collo.

  Mai 28 – Le gouvernement Guy Mollet est renversé. Il est remplacé par le gouvernement Maurice Bourgès-Maunoury. Lacoste reste en Algérie.
  Massacre de Mechta Casbah, près de Melouza (douar pro-MNA) par le FLN (315 morts).

  Juin Les attentats reprennent  (3-6 arrêts autobus : 5 morts, 10-6 casino de la Corniche : 11 morts), manifestations, incidents à Alger ; combats dans le  Constantinois. Congrès UGTA à Paris.

  Juin 15 - Bataille de Chéria.

  Juin 21 - Maurice Audin (assistant faculté des sciences d'Alger), arrêté 11-6, disparaît.

  Juillet - Omar Boudaoud responsable du FLN en France.

  Juillet 2 – John F. Kennedy, sénateur, déclare publiquement son support pour la résolution de l’ONU.

  Juillet 19 - Bataille de Bouzegza.

  Juillet 20 - ralliement de Si Chérif avec 300 hommes.

  Juillet 26 - Boussouf tue Abane Ramdane, attiré au Maroc.

  Juillet 29 - Bataille de Ferna.

  Août - Le CNRA se réunit au Caire, en session ordinaire, sous la présidence de Ferhat Abbas. D'importants changements sont apportés à la plate-forme de la Soummam:
  Elargissement du CCE aux cinq dirigeants incarcérés en France.
  Pas de primauté du politique sur le militaire, ni de différence entre l'intérieur et l'extérieur.
  Le but de la Révolution Algérienne demeure l'institution d'une République Démocratique et Sociale qui ne soit pas en contradiction avec les principes fondamentaux de l'Islam.

  Août 4 – Bataille de Bouzegza.

  Septembre - Messali Hadj lance un appel à la trêve.

  Septembre 13 – Le conseil des ministres adopte le projet de lois de Lacoste qui sera rejeté par les Européens.

  Septembre 15 - Achèvement des lignes Pedron (frontière marocaine) et Morice (tunisienne).

  Septembre 20 - L'ONU inscrit la question algérienne à son ordre du jour.

  Septembre 24 - Yacef Saadi, chef terroriste de la zone d'Alger est arrêté.

  Septembre 30 - Paris, projet de loi-cadre repoussé par Assemblee Nationale (279 voix contre 253).

  Septembre 30 – Le gouvernement Bourgès-Maunoury est renversé. Il est remplacé par le gouvernement Félix Gaillard.

  Octobre 8 - Ali-la-Pointe cerné, tué par explosifs.

  Octobre 15 - Massu liquide la "zone autonome d'Alger" (arrestation du réseau de Yacef Saadi).

  Novembre 3 - Bataille de Timimoun.

  Novembre 6 – Le gouvernement Félix Gaillard est confirmé par l’Assemblée Nationale.

  Novembre 6 - Accord de l'armée française avec le général Mohammed Bellounis du MNA.

  Novembre 11 - Bataille de Aïn Tame.

  Novembre 26 - Projet amendé de loi-cadre (adopté par 269 voix contre 200).

  Novembre 29 – Le projet de lois est re-presenté, il sera adopté mais bien amendé et ne doit être applicable qu’à la fin de la guerre

  Décembre - Assassinat de Abane Ramdane, principal organisateur du Congrès de la Soummam, au Maroc par le colonel Boussouf et sa bande.
  Violents combats dans l'Est Constantinois.


Du FLN à L’OAS est en vente dans toutes les librairies de qualité. Vous pouvez aussi le commander chez Amazon France, la livraison peut être gratuite. Renseignez-vous auprès de Amazon France.



Copyright© 2008-09 Madoui. All Rights Reserved.